Parents, watch out for the monkey on your back !

August 16, 2017

Septembre est à l'éducation ce que Janvier est au développement personnel: la période des grandes résolutions ! Avec la rentrée des classes qui approche, chaque parent que nous sommes nous demandons comment accompagner nos têtes blondes pendant cette nouvelle année scolaire. Nous voulons de l'épanouissement, de la motivation, de l'engagement dans le travail, de bons résultats, une bonne attitude, de bonnes fréquentations... Nous ne voulons pas de crises de larmes, de courrier du directeur, de claquage de porte ou d'interminables négociations pour poser ce p****n de téléphone et se mettre aux devoirs !

 

Comme je le disais dans mon dernier TEDx talk, la solution tient en un mot: AUTONOMIE. 

 

Rappelons d'abord que nos inquiétudes et la pression que nous mettons sur les épaules de nos descendants sont tout à fait légitimes ! Nous voulons le meilleur pour eux, nous les voulons heureux et nous sommes (plus ou moins ouvertement) convaincus qu'une bonne situation professionnelle leur permettra de le devenir; non pas que l'argent fasse le bonheur mais plutôt que passer 40 heures/semaine à une activité plaisante y participe largement. Seulement voilà, avoir le choix de son métier nécessite d'avoir les compétences requises. 

 

Alors posons-nous la question suivante: quelles sont ces compétences requises ? 

 

Elles varient évidemment d'un métier à l'autre mais  certaines compétences sont pourtant transversales à tous les métiers. Elles sont nouvelles, adaptées à cette nouvelle époque et différentes de celles qui étaient nécessaires à notre entrée sur le marché du travail. Soyons-en conscient et acceptons-le une bonne fois pour toute ! Ces compétences sont d'ailleurs reconnues prioritaires par des organisations économiques mondiales comme l'OCDE et les forums économiques de DAVOS. Parmi elles figurent l'innovation et l'autonomie. 

Concernant l'autonomie, vous le voyez déjà surement autour de vous :

- les entreprises autonomes ou libérées, l'entreprenariat, les contrats de travail par mission ... sont devenues monnaie courante. 

- les changements de carrière (10 au minimum pour les moins de 30 ans si l'on en croit une étude de BNP) deviennent fréquents et de plus en plus de personnes se forment à un nouveau métier, même après 40 ans.

- l'autonomie de pensée devient une arme de survie à l'heure des fake news et de l'information multi-sources.

 

Quand on y pense, l'autonomie de nos héritiers pourrait commencer dans leur travail scolaire. Imaginez un peu la scène: votre fille est autonome dans la réalisation de ses fiches, elle a fait son planning de révision et fait toute seule l'analyse de ses points d'amélioration ... 

 

Je vous imagine déjà en train de vous demander comment un tel miracle pourrait se produire... 

 

Tout comme le management a été révolutionné par les propos que Bill Oncken a tenu dans le journal Harvard Business Review en 1974, l'éducation pourrait bien être transformée par la métaphore du singe dans le dos... 

 

Quand un (vrai) manager cherche à développer un collaborateur, il cherche à développer son autonomie sur son poste actuel avant de le former vers d'autres perspectives. Pour les aider dans cette mission, Bill Oncken demande aux managers de ne garder dans son bureau aucun des singes que leur apportent leurs collaborateurs.

 

Quand un collaborateur partage un problème (vu comme le singe) avec son manager, ce dernier a le choix de le prendre à sa charge pour le résoudre (il garde le singe) ou de faire repartir son collaborateur avec son singe... pardon... son problème. 

Dans ce cas, il l'aidera à trouver les solutions, à identifier les ressources à sa disposition, la démarche à suivre, ... afin qu'il soit capable de le traiter seul. Il planifiera alors d'autres moments avec son collaborateur pour continuer à l'accompagner dans la résolution de son problème. Petit à petit, le collaborateur devient autonome dans la résolution de ses problèmes. 

 

Il en est de même quand votre fils vous présente un problème de mathématiques qu'il n'arrive pas à résoudre; ou quand votre fille n'est pas capable de vous citer la date de la capitulation du Japon lors de la seconde guerre mondiale. Vous pouvez:

a. résoudre le problème / donner la réponse

b. râler sur votre enfant qui n'a -une fois de plus- pas appris sa leçon puis résoudre le problème / donner la réponse

c. l'aider à savoir comment réagir face à un problème qu'il n'arrive pas à résoudre / lui apprendre comment constituer une fiche de révision efficace. Et suivre la mise en place de vos conseils. Bref, faire repartir votre enfant avec son singe sur l'épaule et quelques pistes pour s'en occuper. 

 

Songez-y la prochaine fois que vous voyez votre enfant arriver avec un singe sur l'épaule... 

 

 

 

 

 

 

 

Share on Facebook
Share on Twitter
Please reload

Posts à l'affiche

Parents, watch out for the monkey on your back !

August 16, 2017

1/2
Please reload

Posts Récents
Please reload

Archives
Please reload

Rechercher par Tags
Retrouvez-nous
  • Facebook Basic Square
  • Twitter Basic Square
  • Google+ Basic Square